Chirurgie d'implant dentaire

Procedure pour l'implant dentaire

Implants dentaires

Les implants dentaires sont des dents artificielles implantées dans la mâchoire. Ils sont souvent utilisés chez l'adulte en cas de perte d'une ou plusieurs dents due au vieillissement. La plupart des implants dentaires sont conçus pour ressembler aux dents naturelles, donner les mêmes sensations et agir comme les dents naturelles. Ils constituent l'option qui se rapproche le plus des dents naturelles en bonne santé. Non seulement les implants permettent de préserver l'aspect esthétique de la bouche, mais ils préservent également sa structure globale en empêchant les autres dents de bouger de façon anormale ou douloureuse.

Un implant dentaire est constitué d'un pilier métallique surmonté d'une dent artificielle. L'implant est mis en place au niveau du sillon gingival afin de conserver la structure des autres dents et de pouvoir continuer à mastiquer et mordre normalement.

La pose d'un implant dentaire consiste à remplacer la racine de la dent manquante par un pilier métallique qui se visse, sur lequel repose la dent artificielle. Les dents artificielles ressemblent aux dents naturelles et jouent le même rôle. Ce type de chirurgie peut donc constituer une bonne alternative aux prothèses dentaires ou aux bridges mal ajustés.

La chirurgie d'implant dentaire peut être réalisée en plusieurs étapes selon le type d'implant et l'état de l'os maxillaire. Le processus requiert que l'os maxillaire cicatrise correctement autour de l'implant dentaire (ce que l'on appelle ostéo-intégration), en l'assimilant véritablement dans le sillon gingival comme s'il s'agissait d'une dent naturelle. Au cours d'une intervention chirurgicale, l'implant est inséré dans l'os maxillaire et servira de racine à la dent artificielle qui sera posée par-dessus. Le titane est souvent utilisé pour cette intervention car il permet de fusionner l'implant avec l'os maxillaire, reste solidement en place et ne se dégrade pas comme certains types de bridge.

Pourquoi se faire poser un implant dentaire ?

Il existe de nombreuses raisons : perte d'une ou plusieurs dents ; os maxillaire assez solide pour supporter l'intervention ; impossibilité (ou refus) d'avoir une prothèse dentaire ; problème d'élocution pouvant être amélioré grâce à un ou plusieurs implants dentaires.

Comme pour toute procédure médicale, la chirurgie d'implant dentaire comporte des risques. Même si les problèmes ou complications sont rares, il existe un risque d'infection sur le site de l'implant, pouvant conduire à d'autres problèmes par la suite.

Autres complications éventuelles de la chirurgie d'implant dentaire : altération des dents adjacentes ou altération des nerfs des dents adjacentes, des lèvres ou des gencives. Si vous envisagez la pose d'implants dentaires avec votre dentiste ou votre chirurgien stomatologue, ils aborderont ces risques et vos préoccupations avant l'intervention chirurgicale.

Procédure de la chirurgie d'implant dentaire

Examen initial

Comme plusieurs interventions chirurgicales sont requises pour la pose d'implants dentaires, le dentiste ou le chirurgien stomatologue réalise un examen complet et minutieux, notamment des radiographies et des modèles des dents afin de s'assurer que les implants dentaires correspondent le plus possible aux dents naturelles.

Ensuite, l'état de l'os maxillaire est évalué par rapport au nombre de dents devant être remplacées par des implants. Comme ce processus de planification peut impliquer plusieurs types de spécialistes dentaires (notamment un chirurgien maxillo-facial et un parodontiste), il faut s'attendre à ce qu'il soit long.

Votre dentiste souhaitera également connaître vos éventuelles pathologies, ainsi que les médicaments que vous prenez, y compris ceux achetés en vente libre. Si vous souffrez d'une affection cardiaque ou si vous avez des implants orthopédiques, votre dentiste pourra vous prescrire certains antibiotiques avant l'intervention chirurgicale afin de prévenir toute infection.

Il abordera avec vous les trois options d'anesthésie chirurgicale et vous indiquera laquelle est la plus adaptée pour cette intervention. L'équipe chirurgicale vous remettra également une liste des « Choses à faire et à ne pas faire » que vous devrez respecter jusqu'à l'intervention.

Prévoyez qu'un ami ou un membre de votre famille vous conduise à la clinique et revienne vous chercher car vous ne serez pas en mesure de conduire après l'intervention. Vous devrez observer un « repos complet » pendant le reste de la journée suivant l'intervention.

Pendant l'intervention chirurgicale

La chirurgie des implants dentaires se fait souvent en plusieurs étapes, ce qui nécessite que l'os de la mâchoire guérisse complètement autour de l'implant avant de poursuivre le travail.

  • La dent endommagée est retirée (si cela n'est pas déjà fait).
  • L'os maxillaire est préparé en vue de l'intervention chirurgicale. Cela peut inclure une greffe osseuse.
  • Une fois l'os de la mâchoire cicatrisé, l'implant est inséré dans le sillon gingival.
  • L'os maxillaire doit à nouveau cicatriser. Ensuite, le chirurgien place le pilier (la pièce qui se visse dans l'implant) et fixe la dent artificielle par-dessus : l'implantation est terminée.

Ce processus peut prendre plusieurs mois pour que l'os maxillaire ait le temps de cicatriser et de se préparer à recevoir l'implant final. Si l'os de la mâchoire n'est pas solide, l'implant ne prend pas. Il est donc important d'être patient pendant le processus de cicatrisation.

Chirurgie d'implant dentaire et greffe osseuse

La partie de l'os maxillaire destinée à recevoir l'implant peut ne pas être suffisamment épaisse ou peut être trop molle. Comme la mâchoire génère une très grande pression lors de la mastication, l'os doit être extrêmement solide pour mastiquer et pour protéger l'implant dentaire une fois qu'il est ajouté par chirurgie au sillon gingival.

Selon la structure de l'os de la mâchoire, il peut être nécessaire d'ajouter un petit morceau d'os supplémentaire afin que le site de l'implant ait une base plus solide. Ceci se fait par greffe osseuse, procédure au cours de laquelle un petit morceau d'os est greffé afin de solidifier la base de l'implant dans l'os maxillaire. Le greffon osseux est généralement prélevé sur une autre région de l'os maxillaire supérieur ou inférieur à l'écart de la zone de l'implant dentaire, mais il peut également être prélevé sur une autre partie du corps.

L'état de la mâchoire détermine s'il faut que l'os cicatrise en premier lieu ou si la structure osseuse supplémentaire peut être ajoutée en même temps que l'implant (ce qui est la situation idéale en termes de temps). Pendant la cicatrisation de l'implant, vous portez une prothèse dentaire temporaire afin de conserver l'aspect d'une dent. La prothèse est amovible et doit rester propre.

Pendant ce temps, l'ostéo-intégration a lieu. Au cours de l'ostéo-intégration, l'os commence à se développer et à s'unifier à la surface de l'implant pour en faire une partie intégrante du sillon gingival naturel. Le processus peut prendre jusqu'à trois à neuf mois et procédera tout comme les racines d'une dent naturelle.

Pose du pilier

Une fois les processus de cicatrisation et d'ostéo-intégration terminés, le pilier est posé. Le pilier est la partie qui se visse dans l'implant dentaire et sur lequel sera fixée la dent artificielle plus tard. Le pilier est posé lors d'une intervention mineure en ambulatoire, normalement réalisée avec une anesthésie locale. Le pilier peut être fixé à l'implant au cours de la phase d'implantation initiale, mais de nombreuses personnes se soucient peu de la visibilité du pilier et choisissent de subir une seconde intervention pour le poser ultérieurement.

Pour poser le pilier, le chirurgien stomatologue rouvre la gencive afin d'exposer l'implant dentaire, puis le pilier est fixé dessus. Le tissu gingival est ensuite refermé autour du pilier et doit cicatriser pendant une à deux semaines.

Choix des dents artificielles

Une fois la gencive cicatrisée, d'autres empreintes de la bouche et des dents restantes sont réalisées afin de pouvoir fabriquer la dent artificielle, ou la couronne, pour l'implant dentaire. Vous pouvez choisir entre deux types principaux de dents artificielles : une prothèse implantaire amovible ou une prothèse implantaire fixe.

L'option amovible est similaire à une prothèse dentaire amovible fixée sur une structure métallique qui s'emboîte solidement sur le pilier de l'implant. Cette option constitue un très bon choix car elle peut être facilement retirée pour le nettoyage et le remplacement, tout particulièrement lorsque plusieurs dents ont été retirées et qu'il faut remplacer les implants dentaires. Il s'agit également d'une option plus solide et plus abordable.

Si vous choisissez un implant fixe, vous devez savoir que la dent ne peut être retirée pour le nettoyage et que son remplacement est plus compliqué. Elle est vissée de façon permanente au pilier ou elle est collée. Si plusieurs dents doivent être remplacées par des implants et que l'aspect financier n'est pas un problème, vous pouvez toutes les faire remplacer de cette façon, chaque couronne étant fixée à son propre implant dentaire distinct.

Après l'intervention chirurgicale

Il est naturel et normal de ressentir une certaine gêne après la chirurgie d'implant dentaire. Voici ce à quoi vous pouvez vous attendre :

  • Œdème du visage et des gencives
  • Ecchymoses au niveau des gencives ou de la peau
  • Douleur au site de la chirurgie d'implant dentaire
  • Saignement mineur

Si un ou plusieurs de ces symptômes s'aggravent quelques jours après l'intervention chirurgicale, contactez immédiatement votre dentiste ou votre chirurgien stomatologue, car cela pourrait indiquer des problèmes plus graves nécessitant une intervention professionnelle.

Pour faciliter la cicatrisation après l'intervention chirurgicale, le dentiste ou le chirurgien stomatologue peut recommander de suivre un régime alimentaire post-chirurgical composé d'aliments mous, d'appliquer de la glace (pour atténuer l’œdème) et de faire preuve de patience pendant la cicatrisation du site chirurgical.

Même si la majorité des poses d'implants dentaires sont des procédures de routine et que la majorité des chirurgies d'implant dentaire réussissent, il peut y avoir des complications, notamment des problèmes de fusion entre l'os et l'implant. Cela peut généralement être évité en observant les conseils suivants :

  • Éviter les produits à base de tabac car ils peuvent tacher les dents et augmenter le risque d'infection.
  • Observer une bonne hygiène bucco-dentaire en se brossant les dents deux fois par jour et en passant le fil dentaire une fois par jour au moins.
  • Se rendre régulièrement chez le dentiste pour avoir des dents en bonne santé.
  • Éviter les mauvaises habitudes bucco-dentaires comme croquer de la glace ou des bonbons durs, car cela peut endommager les dents naturelles et les implants.

Si vous pensez être un candidat(e) à la pose d'implants dentaires, parlez-en à votre dentiste ou à votre chirurgien stomatologue.

Cet article est destiné à promouvoir la compréhension et la connaissance de sujets généraux de santé bucco-dentaire. Il n'est pas destiné à se substituer aux conseils, diagnostics ou aux traitements d'un professionnel. Demandez toujours conseil à votre dentiste ou à un autre professionnel de santé qualifié pour toute question relative à un problème de santé ou à un traitement.

AUTRES ARTICLES VOUS POUVEZ AIMER

Meilleurs conseils bucco-dentaires pour les IMPLANTS

La majorité des implants dentaires sont posés avec succès. Certaines mesures vous aideront à assurer la réussite de la pose et la durabilité de vos implants.

 

  • Observez une bonne hygiène bucco-dentaire – Brossez-vous les dents deux fois par jour et utilisez du fil dentaire tous les jours. L’utilisation de brosses interdentaires, capables de passer entre les dents, facilite le nettoyage des zones difficiles à atteindre autour de l’implant.

  • Arrêtez de fumer –Le tabac peut affaiblir la structure de l’os et contribuer à la défaillance des implants.

  • Prenez rendez-vous chez le dentiste – Un détartrage et un examen dentaire tous les six mois permettent de conserver vos implants en bon état sur le long terme.

  • Évitez de mâcher des aliments durs – Ne croquez pas dans de la glace ou dans des sucreries dures, afin d’éviter de casser vos couronnes ou vos dents naturelles.

Protection des implants sur le long terme

La longévité et la réussite des implants dépendent de votre hygiène bucco-dentaire. Utilisez l’un de nos dentifrices pour garder votre bouche propre et saine.