Lorsqu'une extraction dentaire est nécessaire


Vous voulez conserver vos dents toute votre vie, mais il arrive dans certains cas que le dentiste recommande d'extraire une dent pour le bien de votre santé bucco-dentaire. Et même si nombre des dents se retirent facilement, cela est parfois plus compliqué et requiert une intervention plus compliquée. Voici pourquoi une extraction dentaire chirurgicale peut être nécessaire et comment votre dentiste distingue ces interventions des autres interventions.


Raisons pour lesquelles une dent ne peut parfois pas être sauvée

Le site Dentaly.org explique que les dents sont généralement retirées en raison d'un accident ou d'une chute, d'une maladie ou pour faire de la place avant un traitement orthodontique. Selon Doctissimo, les dents qui ne sont pas soutenues par suffisamment d'os en raison d'une maladie parodontale peuvent tomber, et nécessitent parfois une extraction quand elles présentent un abcès qui aggrave la perte osseuse. Lorsque les dents infectées (abcès) ne répondent plus au traitement des canaux radiculaires, il peut également être nécessaire de les extraire.

Gardez à l'esprit qu'il n'est pas rare qu'un orthodontiste recommande l'extraction d'une dent ou deux avant le début d'un traitement orthodontique sur des dents qui se chevauchent. De même, les dents de sagesse sont fréquemment extraites en raison de la façon dont elles poussent derrière les molaires.

Extractions simples vs. extractions chirurgicales

Les extractions dentaires font en fait partie des interventions chirurgicales les plus courantes en France, selon la Fédération Hospitalière de France. Lorsqu'une dent est visible au-dessus du rebord gingival et que le dentiste peut facilement l'extraire à l'aide d'une pince, la procédure est une extraction simple. Toutefois, si une dent plus instable n'a pas encore poussé, le dentiste doit retirer du tissu ou de l'os gingival pour l'extraire. Il s'agit alors d'une extraction chirurgicale et requiert des points de suture pour refermer le site afin qu'il puisse cicatriser correctement. Le médecin peut également prescrire un analgésique spécifique après l'intervention.

Causes des extractions chirurgicales

En réalisant une radiographie et en examinant la dent, le dentiste peut généralement déterminer si l'extraction sera simple ou chirurgicale. Toutefois, une extraction simple peut parfois devenir chirurgicale. Par exemple, si une dent se casse pendant l'intervention, il sera peut-être nécessaire de la retirer morceau par morceau.

Les dents de sagesse doivent souvent être extraites de façon chirurgicale car elles sont généralement incluses, ce qui signifie qu'elles ne sont pas totalement sorties. Cette affection requiert de couper l'os et le tissu. Les extractions de dents sévèrement cassées, de morceaux de racine ou de dents ayant des racines longues et recourbées constituent d'autres exemples d'extraction chirurgicale. Parfois aussi, l'os entourant une dent est devenu dense et nécessite un traitement chirurgical.

Instructions post-extraction

En cas d'extraction chirurgicale, il est très probable que le dentiste fasse un ou plusieurs points de suture au niveau du site d'extraction. Que l'extraction soit simple ou chirurgicale, il est toujours important de respecter les instructions postopératoires du dentiste pour accélérer la cicatrisation et éviter les complications. Le CHU de Nantes recommande ce qui suit :

  • Éviter absolument les bains de bouche le jour de l'opération et jusqu'au lendemain matin.
  • Ne pas manger avant que l'anesthésie locale n'ait cessé de faire effet, c'est-à-dire, jusqu'à ce que la sensibilité de la région opérée soit redevenue normale.
  • Ne jamais appliquer de compresses chaudes sur la région opérée.
  • Ne pas sucer, ne pas aspirer la plaie ni cracher.
  • Manger tiède ou froid les deux premiers jours suivant l'intervention.
  • Appliquer du froid sur la joue en regard de la zone opérée pendant les premières 24 heures. Cela limite la douleur et l'œdème postopératoire.
  • Éviter de fumer. La chaleur retarde la cicatrisation, fait mal et augmente le risque de saignement et d'infection postopératoire.
  • Ne pas rester couché, tête basse. La conserver un peu surélevée par rapport au buste. La position assise est préférable quand elle est possible, car elle limite le saignement postopératoire.
  • 24 heures après l'intervention, les bains de bouche sont recommandés. Ils sont pris tièdes, en petite quantité, et après chaque repas. L'eau oxygénée en bain de bouche, même diluée, doit être évitée. Ne pas prendre d'aspirine ou tout autre anti-inflammatoire, car ces substances favorisent le saignement.

L'extraction dentaire chirurgicale peut paraître un peu effrayante, mais avec les interventions modernes et l'anesthésie, vous n'avez rien à craindre. Par la suite, vous pourrez aborder les options de prothèse dentaire avec votre dentiste afin de retrouver la fonction de la ou des dents manquantes et l'esthétique de votre sourire.

 

Cet article est destiné à promouvoir la compréhension et la connaissance de sujets généraux de santé bucco-dentaire. Il n'est pas destiné à se substituer aux conseils, diagnostics ou aux traitements d'un professionnel. Demandez toujours conseil à votre dentiste ou à un autre professionnel de santé qualifié pour toute question relative à un problème de santé ou à un traitement.

AUTRES ARTICLES VOUS POUVEZ AIMER

Conseils pour la gestion de la douleur après une EXTRACTION DENTAIRE

Voici quelques conseils pour vous permettre de minimiser l’inconfort et accélérer la guérison.

  • Placez une poche de glace sur votre visage pour réduire le gonflement (20 minutes avec la poche et 20 minutes sans).

  • Mangez des aliments froids pendant quelques jours.

  • 24 heures après l’opération, rincez avec de l’eau tiède et salée (une demi-cuillère à café de sel dans une tasse d’eau).

  • Évitez de fumer, d’utiliser une paille ou de cracher après l’opération. Vous risqueriez d’expulser le caillot de sang du trou de la dent.