Les Effets Sur La Santé Bucco-Dentaire Des Maladies Auto-Immunes

Les maladies auto-immunes sont des troubles provoqués par une réaction du système immunitaire d’un individu contre les tissus et les organes de son propre corps. La plupart des organes peuvent être touchés par ces troubles, et, bien qu’il existe des traitements permettant de contrôler les symptômes, il n’existe aucun remède. Certaines de ces maladies concernent la cavité buccale, et ont un effet négatif sur la santé bucco-dentaire.

Comprendre les maladies auto-immunes

Le système immunitaire vise à défendre l’organisme contre les micro-organismes envahisseurs. Lorsque le système immunitaire attaque les cellules et les tissus de son propre organisme, les maladies auto-immunes se produisent. Les symptômes de plusieurs de ces maladies sont les mêmes : fatigue, vertiges et faible fièvre. Selon l’Office of Women’s Health, environ 23,5 millions de personnes aux États-Unis souffrent d’au moins une maladie auto-immune. Les femmes ont plus de risques que les hommes de contracter une maladie auto-immune. L’hérédité et les hormones jouent souvent un rôle sur l’amorce et les symptômes de ces maladies. Les changements hormonaux peuvent modifier les symptômes : parfois, ils peuvent s’améliorer, mais, parfois, ils peuvent empirer. Il existe des manifestations bucco-dentaires des maladies auto-immunes.

Les maladies qui affectent la salive

Le syndrome de Sjögren constitue la seconde maladie auto-immune la plus fréquente, selon Medscape. Environ 90 % des patients sont des femmes, et environ 3 % des femmes âgées de plus de 50 ans sont atteintes par cette maladie. Certaines instances du syndrome de Sjögren sont associées à l’arthrite rhumatoïde. Cette maladie attaque les glandes, entraînant un assèchement des yeux, de la bouche et d’autres tissus de l’organisme. Les personnes atteintes de cette maladie rencontrent des difficultés à manger et à avaler. La salive de certains patients prend une consistance épaisse, tandis que, pour d’autres, il n’y a aucune production de salive. Ces deux symptômes perturbent le goût et la parole, et provoquent une augmentation de la formation de caries. La langue peut sembler s’épaissir à cause du changement de la consistance de la salive. Les patients souffrant du syndrome de Sjögren présentent souvent une infection fongique dans la bouche, appelée « candidose ». Une bonne hygiène bucco-dentaire et de fréquentes visites chez le dentiste sont nécessaires pour minimiser les effets de cette maladie.

Maladies qui affectent la bouche

La maladie de Crohn implique le tractus gastro-intestinal (GI) complet. Cette maladie touche généralement des personnes de 20 à 30 ans, mais peut survenir également plus tard, autour de 60 et 70 ans, selon Medscape. La maladie de Crohn affecte la cavité orale pour 8 à 29 % des personnes atteintes de cette maladie. Les symptômes bucco-dentaires de Crohn comprennent le gonflement des gencives, les ulcères dans la bouche et le gonflement des lèvres. Ces symptômes peuvent entraîner des difficultés pour manger, et sont souvent les premiers à apparaître.

Le lupus érythémateux systémique touche certaines parties du corps, comme la peau, les articulations et les reins, selon l’Office of Women’s Health. Il se développe plus fréquemment chez les jeunes femmes, mais peut aussi concerner des personnes plus âgées, des deux sexes. Cette maladie provoque de la fièvre, la perte de poids et une éruption cutanée « en aile de papillon » autour du nez et sur les joues. La manifestation buccale la plus significative prend la forme d’ulcères buccaux, qui ne sont généralement pas douloureux.

Le psoriasis est une maladie auto-immune de la peau. Elle touche environ 2 % de la population aux États-Unis, selon Medscape. Elle concerne généralement des patients de 20 à 30 ans. Le cuir chevelu, les coudes et les genoux sont recouverts de plaques blanches écailleuses. Bien que le psoriasis ne se développe pas fréquemment dans la bouche, des lésions buccales peuvent survenir sur les lèvres, la langue, le palais et les gencives.

Les maladies qui affectent la déglutition

La maladie d’Hashimoto est une inflammation de la thyroïde. Il s’agit, selon l’Office of Women’s Health, de l’une des maladies les plus fréquentes provoquant une insuffisance de la glande thyroïde. Les femmes sont plus touchées par cette maladie que les hommes, et elle survient souvent autour de 50 ans. Elle provoque une enflure faciale, une faiblesse, une fatigue et une sensibilité au froid. Un gonflement de la gorge peut être observé à un degré tel que le patient a des difficultés à avaler.

La sclérodermie provoque une croissance anormale des tissus conjonctifs de la peau et des vaisseaux sanguins, et peut entraîner une défaillance organique. Cette maladie peut parfois épaissir la peau ou tendre la peau du visage. Les personnes souffrant de cette maladie peuvent avoir des difficultés à avaler.

Il existe plus de 80 maladies auto-immunes différentes. Le nombre de personnes atteintes de ces maladies augmente, et beaucoup de ces maladies sont difficiles à diagnostiquer. Si vous observez un ou plusieurs des symptômes décrits ci-dessus, consultez un médecin spécialisé dans ce type de maladies, et assurez-vous de prendre régulièrement rendez-vous chez le dentiste pour un examen dentaire. Observez une bonne hygiène bucco-dentaire, afin de combattre ou de neutraliser les effets bucco-dentaires négatifs de ces maladies.

AUTRES ARTICLES VOUS POUVEZ AIMER

Les effets sur la santé bucco-dentaire des TROUBLES AUTO-IMMUNS

Les personnes souffrant de troubles immunitaires sont également susceptibles de présenter des problèmes bucco-dentaires. Les problèmes les plus fréquents sont la bouche sèche (xérostomie), le syndrome de la bouche brûlante, un durcissement des lèvres et de la langue, une croissance excessive de la gencive et un risque élevé de caries et de maladies parodontales.