DÉFINITION


L’affection gingivale est une inflammation du liseré gingival, pouvant éventuellement toucher l’os qui entoure et soutient les dents. Les trois étapes des affections gingivales, de la moins sévère à la plus sévère, sont la gingivite, la parodontite et la parodontite avancée.


SIGNES ET SYMPTÔMES

Les maladies gingivales peuvent être indolores. Il est donc important de ne pas ignorer les symptômes suivants.

  • Saignements des gencives pendant le brossage ou le passage du fil dentaire

  • Gencives enflées, rouges ou sensibles

  • Gencives qui se rétractent ou se désolidarisent des dents

  • Mauvaise haleine persistante ou mauvais goût dans la bouche

  • Dents qui se déchaussent

  • Dents qui ne s’emboîtent plus comme avant

  • Modification de l’ajustement des prothèses dentaires partielles

  • Pus visible autour des dents et de la gencive

  • Douleur aiguë ou sourde lors de la mastication

  • Dents hypersensibles aux températures basses ou élevées

CAUSE

Les bactéries de la plaque, cette pellicule incolore et collante qui se forme constamment à la surface des dents, sont la cause de l’affection gingivale. Si la plaque n’est pas éliminée, elle peut durcir et se transformer en tartre (calcul). La plaque dentaire continue à se former sur le tartre. Le brossage ou l’utilisation du fil dentaire ne peut pas éliminer le tartre. Il ne pourra être éliminé que par un détartrage effectué par un dentiste.

DIAGNOSTIC

Si la plaque n’est pas éliminée par un brossage et l’utilisation du fil dentaire de façon quotidienne, elle se transforme en tartre, qui devient une surface rugueuse qui retient davantage la plaque. Les bactéries de la plaque peuvent infecter les gencives et les dents, et le tissu gingival et les os qui supportent les dents peuvent éventuellement être touchés. L’affection gingivale évolue en trois étapes.

  • La gingivite - Il s’agit de la première étape de l’affection gingivale : l’inflammation des gencives provoquée par la plaque dentaire accumulée au niveau du liseré gingival. Les gencives peuvent apparaître rouges ou enflées, ou même saigner lors du brossage et de l’utilisation du fil dentaire. À ce stade, l’affection gingivale est réversible, car l’os et le tissu conjonctif qui soutiennent les dents ne sont pas encore affectés.

  • La parodontite - À ce stade, l’os et les fibres qui maintiennent les dents en place sont endommagés de façon irréversible. La gencive commence à former une poche en dessous du liseré gingival, qui favorise la pénétration et la croissance de la plaque à ce niveau. Habituellement, un traitement parodontal professionnel et une meilleure hygiène bucco-dentaire personnelle permettent d’endiguer l’endommagement du tissu gingival, des tissus et des os de support.

  • La parodontite avancée - À ce stade plus avancé de l’affection gingivale, les fibres et l’os de la dent sont détruits. La dent peut alors se déplacer ou se déchausser. Votre morsure peut être affectée, ainsi que votre façon de manger et de parler. Si un traitement parodontal agressif ne peut pas sauver vos dents, elles devront être arrachées par un dentiste spécialiste. Votre dentiste proposera des options de restauration, si les dents sont extraites à cause d’une maladie parodontale.

PRÉVENTION

Un brossage et une utilisation du fil dentaire appropriés permettent de garder à distance l’affection gingivale. L’utilisation d’un dentifrice ou d’un rince-bouche antibactérien peut permettre de diminuer l’ampleur de la plaque dans votre bouche. L’élimination de la plaque dentaire est la clé de la prévention de l’affection gingivale et de l’amélioration de la santé buccale.

TRAITEMENT

Un détartrage professionnel, effectué par votre dentiste ou votre hygiéniste, est l’unique moyen d’éliminer la plaque qui s’est accumulée et qui a durci pour devenir du tartre. En programmant des examens dentaires réguliers – deux fois par an –, l’affection gingivale peut être traitée dès le début, avant qu’elle ne s’aggrave.

Si l’affection gingivale est plus avancée, un détartrage et un surfaçage radiculaire peuvent être exécutés pour traiter les poches parodontales et l’infection des gencives. Un dentiste hygiéniste emploie un instrument de détartrage par ultrasons, afin d’éliminer la plaque, le tartre et les débris alimentaires installés sous le liseré gingival. Un grattage manuel des dents et des surfaces radiculaires est réalisé pour les rendre lisses et saines. Des traitements au laser sont parfois utilisés pour éliminer les dépôts de tartre. Si les poches parodontales font plus de cinq millimètres de profondeur, c’est-à-dire si votre parodontite est modérée à sévère, une chirurgie du lambeau gingival peut être pratiquée par un parodontiste pour réduire les poches parodontales, ainsi qu’une greffe osseuse pour restaurer l’os détruit.

AFFECTIONS CONNEXES

Les chercheurs des centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC) ont découvert de potentielles relations entre l’affection gingivale et d’autres maladies graves. Si, par exemple, vous souffrez de diabète, vous présentez de hauts risques de développer des infections telles qu’une maladie parodontale. Le CDC indique que l’affection gingivale peut être liée à d’autres maladies situées ailleurs dans le corps. De récentes études évoquent un lien entre les infections buccales et des affections telles que le diabète, comme indiqué ci-dessus, les maladies du cœur et l’arrêt cardiaque. D’autres recherches sont menées pour examiner ces connexions4.

AUTRES ARTICLES