PRÉSENTATION

L’anesthésie est administrée avant une opération, afin d’endormir la douleur ou de calmer un patient nerveux ou anxieux. L’anesthésie locale est la forme la plus fréquemment utilisée. La douleur est alors atténuée dans toute la bouche ou uniquement dans la zone à traiter au cours de l’opération, mais le patient n’est pas endormi. Elle se dissipe habituellement deux ou trois heures après l’opération et est généralement utilisée pour une obstruction ou un canal radiculaire.

La sédation consciente peut être utilisée pour les enfants ou pour les personnes handicapées ou très anxieuses. Le protoxyde d’azote, ou gaz hilarant, est souvent utilisé, à l’instar des sédatifs, par voie orale ou par des injections orales.

Dans de rares cas, l’anesthésie générale est pratiquée. On administre alors au patient un traitement qui provoque une brève perte de connaissance. La sédation profonde et l’anesthésie générale peuvent être préconisées pour certaines opérations telles que l’extraction des dents de sagesse, ou pour les enfants ou les adultes très anxieux ou ayant des difficultés à contrôler leurs mouvements.

COMPRENDRE

Si une anesthésie locale est nécessaire, votre dentiste utilise de l’air ou des rouleaux de coton pour sécher une partie de votre bouche. Puis il applique un gel sur la zone pour anesthésier la peau. Il injecte ensuite doucement un anesthésique local dans le tissu gingival. La plupart des gens ne sentent pas l’aiguille. En revanche, ils peuvent ressentir une sensation provoquée par l’anesthésique coulant dans le tissu gingival. L’effet d’une injection d’anesthésique local peut durer plusieurs heures. Une fois que vous sortez de chez le dentiste, il se peut que vous ressentiez des difficultés à parler clairement et à manger ou à boire. Faites attention de ne pas mordre avec la zone anesthésiée, vous pourriez vous blesser sans vous en rendre compte.

S’il y a un besoin de protoxyde d’azote, le processus est simple. Le protoxyde d’azote est mélangé à de l’oxygène et administré à l’aide d’un masque placé sur le nez. Le patient respire alors par le nez. L’effet est rapide et le patient est moins agité pendant l’examen.

PROGRAMMATION

Les effets secondaires de l’anesthésie locale sont très rares, et l’anesthésie ne dure que quelques heures.
Les éventuels effets secondaires sont les suivants.

  • Un hématome (une enflure remplie de sang), pouvant se former lorsque l’aiguille touche un vaisseau sanguin.
  • Une insensibilité à l’extérieur de la zone traitée. Dans ce cas, votre paupière, ou votre bouche, peut s’affaisser. L’effet s’estompe avec la dissipation du produit.
  • Un rythme cardiaque accru. Ceci ne dure qu’une ou deux minutes. Parlez-en à votre docteur si cela se produit pour la première fois.
  • Un nerf blessé par l’aiguille au moment de l’injection de l’anesthésie. Ceci peut entraîner une insensibilité ou une douleur pendant plusieurs semaines ou mois, qui disparaît avec le temps.
  • Une réaction allergique à une anesthésie locale est rare. N’oubliez pas d’annoncer à votre dentiste tous les traitements que vous prenez, y compris les médicaments sans ordonnance, les plantes médicinales ou les vitamines. Vous devez informer votre dentiste de toutes les réactions provoquées par des médicaments, quelle qu’en soit la gravité.

Au cours du premier trimestre (trois mois) de grossesse, il est conseillé d’éviter tout traitement dentaire important. Après cette période, discutez des possibilités d’anesthésie avec votre dentiste, votre obstétricien ou votre sage-femme. En général, les dentistes préconisent un traitement dentaire avant la grossesse, ou le report du traitement s’il n’est pas essentiel.