Traitement Bucco-Dentaire Pour Les Patients Handicapés

Quelque 475 000 français sont atteints de troubles du développement, qu'il s'agisse d'autisme, d'infirmité motrice cérébrale, de déficience mentale, de lésion médullaire, d'un handicap visuel ou auditif, d'une dystrophie musculaire, de dépression ou de crises. La France, c'est aussi 850 000 personnes présentant un handicap physique lourd. (1) Les soins dentaires de nombreux patients handicapés sont assurés par des spécialistes dans des hôpitaux, des infrastructures publiques et des centres de soins. D'autres font appel à des praticiens privés.

Le cabinet dentaire 
Si vous ou l'un de vos proches souffrez d'un handicap, il est crucial d'en parler ouvertement avec votre chirurgien-dentiste. Lorsque vous prenez rendez-vous, veillez à discuter de vos besoins spécifiques avec votre chirurgien-dentiste et son équipe. Avant votre visite au cabinet dentaire, l'aide-soignant du patient et le chirurgien-dentiste devront répondre aux questions suivantes :

  • Le traitement aura-t-il lieu au cabinet ou en ambulatoire dans un hôpital ou une clinique dentaire spécifique ?
  • Le patient a-t-il besoin d'un traitement médical préalable ? Si oui, le chirurgien-dentiste doit pouvoir consulter l'aide-soignant et le médecin du patient avant sa visite au cabinet.
  • Le patient a-t-il besoin d'un équipement spécial pour le traitement au cabinet dentaire ? Par exemple, un patient en fauteuil roulant devra probablement être placé sur la chaise d'examen. Ou encore, la position de la chaise d'examen doit pouvoir être ajustée pour garantir le confort du patient.
  • Quel est le but de la visite au cabinet dentaire ? Quel traitement sera effectué : un examen oral ou un nettoyage professionnel, un remplacement ou placement d'une obturation, ou une extraction de dents ? Savoir à quoi s'attendre simplifiera le bon déroulement de la visite.

Si le traitement a lieu au cabinet, la durée et l'heure du rendez-vous doivent être adaptées au handicap de la personne. Un assistant ou l'aide-soignant du patient doit être là pour apaiser le patient, l'aider pendant l'intervention et contribuer au bon déroulement du rendez-vous. Communication, positivisme et sensibilité seront nécessaires tout au long de l'intervention.

Pendant la visite, l'aide-soignant devra s'enquérir des mesures d'hygiène bucco-dentaire du patient, une fois rentré chez lui. Le chirurgien-dentiste fournira des indications sur la manière d'éliminer efficacement la plaque et les résidus de nourriture dans la bouche du patient. Deux fois par jour, il veillera à l'utilisation d'un dentifrice antibactérien au fluor pour limiter la prolifération de la plaque dentaire et éviter les gingivites. En fonction des besoins du patient, le chirurgien-dentiste pourra aussi conseiller l'utilisation d'un bain de bouche antimicrobien ou au fluor.

Référence:
1. Etude faite par le CTNERHI à Paris

© Copyright 2011 Colgate-Palmolive Company

AUTRES ARTICLES VOUS POUVEZ AIMER

Les effets sur la santé bucco-dentaire des TROUBLES DU DÉVELOPPEMENT

Les soins dentaires des personnes atteintes de troubles du développement sont un défi quotidien. Pour de nombreux patients handicapés, ils sont assurés par des spécialistes dans des hôpitaux, des infrastructures publiques et des centres de soins. D’autres font appel à des praticiens privés.